Vos enfants sont peu serviables et font leurs petits chefs?

Vos enfants sont peu serviables et font leurs petits chefs?

Voici comment vous pouvez changer cette attitude :

 

En tant que parent, nous sommes souvent pressé par le temps et quand un petit enfant essaye de nous aider ou de s’impliquer dans les taches ménagères, nous le repoussons parce qu’il ou elle n’a pas forcément la capacité de faire la tache comme nous les parents la font. Et après plusieurs refus, l’enfant va comprendre qu’il est préférable d’être peu serviable. Et malheureusement, une fois que l’enfant est tout à fait capable de faire la tâche, il sera beaucoup plus difficile de lui apprendre le contraire de ce que on lui a inculqué jusqu’à présent.

 

Voici les deux pratiques à adopter si vous voulez apprendre à vos enfants à être serviables et coopératifs :

1) laissez les enfants vous aider et acceptez l’imperfection

2) si vous estimez que la tâche en question est trop dangereuse ou inappropriée pour votre enfant, proposez à votre enfant de faire une sous-tâche. À l’opposé d’une tâche entière comme par exemple « range le salon » ou « va charger le lave-vaisselle » ou même « fais ton lit », proposer une sous tâche de quelque chose que vous faites déjà. Par exemple, si vous êtes en train de cuisiner et la cuillère est trop loin, demandez à l’enfant de vous passer la cuillère. Ou, si vous êtes en train de sortir les poubelles et vos mains sont prises, demander à votre enfant de vous ouvrir la porte d’entrée. Ou si votre dîner est presque prêt, passez quelques assiettes à votre enfant et demandez-lui de les mettre sur la table. L’idée est d’apprendre aux enfants à s’impliquer quand on a besoin d’aide en tant que membre de la famille.

 

Dans les cultures qui pratiquent cette approche, les enfants reçoivent à peu près trois demandes par heure. Les petites enfants reçoivent plus de demandes que les enfants plus âgés parce que les plus grands enfants ont déjà appris comment ils peuvent s’impliquer et donc vous avez moins de demandes à faire parce qu’il le fond eux même sans que vous le demandez. Bien évidemment, adaptez les sous tâches à l’âge de votre enfant, le plus âgé peut exécuter les tâches plus complexes que le plus petit.

 

Bon courage à vous.

Martin

Une publication inspirée par l’article “Are We Raising Unhelpful, Bossy Kids? Here’s The Fix” de Michaeleen Doucleff

Retour haut de page