Comment faire respecter les règles avec bienveillance ?

Comment faire respecter les règles avec bienveillance ?

Chères Mamans, chers Papas,

 

Avec cet article, je m’adresse surtout aux Papas qui sont souvent des personnes qui incarnent le cadre et le respect des règles. Les Mamans, qui incarnent le plus souvent la douceur, ont tendance à se tourner vers les Papas quand il y a un cadre à respecter ou des règles à renforcer. Bien sûr, le cadre et le respect sont important pour les enfants (et pas que les enfants… 😉 Les règles, implicites ou explicites, nous rassurent. Sans le cadre, l’enfant se sent en insécurité et très souvent essaye de camoufler ce sentiment par un excès de confiance et la surpuissance.

Il est important de réaliser que nous pouvons incarner le cadre et faire respecter les règles dans la bienveillance et avec amour. Nous ne sommes pas obligés de tomber dans le cliché de la dureté. La bienveillance est très différente du laxisme. La bienveillance c’est, par exemple, quand nous rappelons le cadre et les règles avec une voix calme, pleine d’amour et de fermeté en même temps ; au lieu de l’exprimer avec de la colère. Nous haussons la voix que quand c’est absolument nécessaire et sans colère.

En revanche, ce qui n’aide pas du tout, voir empire, et est complètement contreproductif, est quand les parents ne passent pas à l’action et ne sont pas conséquent. Par exemple, quand nous sommes de bonne humeur et nous laissons passer des petites choses parce que nous n’avons pas envie de nous compliquer la vie. Et puis, à un moment donné l’accumulation de ces petites choses, très souvent accompagné par notre frustration ou la fatigue, fait que la vase déborde et le parent explose et s’exprime avec colère. Il ou elle se fâche et devient excessivement sévère. Est-ce le comportement que nous voulons vraiment apprendre à nos enfants… ? Je ne pense pas.  J’apprécie beaucoup plus l’harmonie à la maison que d’être fâché et en colère. Et ceci ne veut pas dire que l’on laisse tout passer. Mais comment s’y prendre ?

Family With Teenage Children Relaxing On Sofa Together

La première chose que je vous invite à faire, est de vous poser la question est-ce que le cadre et/ou les règles sont bien établies et claires pour tout le monde. Si c’est le cas, passez à l’étape suivante. Si non, je vous invite à établir le cadre et les règles avec vos enfants. Si la notion de les établir « avec vos enfants » vous perturbe, faite un essai sans attentes particulières. Si le résultat ne vous convient pas, vous pouvez toujours revenir en arrière. Cela étant dit, mon expérience avec cette approche est plus que positive. Je précise que « faire avec les enfants » ne veut pas dire que vous acceptez tout ce que les enfants demandent et que vous faites des compromis sur vos besoins. Cette approche permet tout simplement de faire participer les personnes concernées et par conséquence ces personnes sont beaucoup plus enclines de respecter le cadre et les règles établies en collaboration. Et ceci, beaucoup plus que quand cela est imposé unilatéralement sans forcément comprendre le pourquoi. Nous avons parfois tendance à sous-estimer nos enfants – faites un essai et laisser vous surprendre avec leur créativité.

Ensuite, une fois le cadre et les règles clairement établies, exprimez vos sentiments et vos attentes. Si vous avez un adolescent, vous pouvez dire, par exemple : « Ce genre de langage me rend furieux. » ou « Quand j’essaie d’avancer avec mon défi, ce que j’attends de mon fils, c’est qu’il m’encourage et non qu’il m’insulte. »

Dans l’étape suivante, je vous invite à donnez le choix. Par exemple : « C’est blessant de se faire injurier. Tu peux me dire ce qui, selon toi, pourrait m’aider. Tu peux aussi le mettre par écrit. Si non, je n’ai pas envie de continuer cette conversation. »

Si besoin, vous pouvez lui indiquer une façon de réparer ou améliorer la situation. Par exemple : « Quand tu te rends compte que tu as offensé quelqu’un, c’est une bonne idée de t’excuser. »

Si l’enfant ou l’ado continue son comportement indésirable, il est TRÈS important de passer à l’action ou de prendre des mesures. Il y a une grande différence entre « passer à l’action » et « punir ». Vous avez donné le choix et il y a des conséquences. Une autre grande différence c’est « l’intention ». Est-ce que vous avez l’intention de punir ou l’intention de passer à l’action, par exemple l’action que vous avez évoquée quand vous avez donné le choix ?

Si vous avez du mal à vous approprier les habiletés citées ci-dessus ou si vous voulez découvrir d’autre moyens d’améliorer la relation avec vos enfants, j’ai plusieurs bonnes nouvelles :

  1. Au début ce n’est pas évident parce que la plupart des parents n’ont pas été « éduqué » de cette façon et changer nos habitudes demande de l’effort, du courage et du temps.
  2. La meilleure façon de s’approprier ces habiletés pour plus du bonheur et de la gaîté à la maison est de le faire en groupe. Le groupe apporte l’encouragement (énergie), le soutien (nous ne sont pas les seules avec ces soucis) et l’intelligence collective.
  3. Et comme actuellement ce ne pas évident financièrement parlant pour pas mal de familles (je ne suis pas une exception) et parce que je trouve cette période particulièrement propice pour apporter plus de joie et d’harmonie au sein des familles…

Je lance une offre limitée pour mes ateliers avec une réduction de €100, c.à.d. au tarif de €190 au lieu de €290 en utilisant le code promo : MOINS100

 

Je vous invite à découvrir les dates, le contenu ainsi que les modalités dans l’onglet Ateliers.

 

Si vous avez des amis, voisins ou juste des connaissances (parents d’élèves) avec des enfants, invitez les aussi !

 

Je vous souhaite un très bon week-end.

Martin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page